Japon - L'incroyable chute du jeu vidéo

Publié le par TRY

Si 2009 a vu ses ventes marquées un peu le pas en comparaison à une année 2008 exceptionnelle, il n'en reste pas moins que le jeu vidéo figure en première position des médias les plus consommés en Occident. Une tendance qui ne cesse de progresser, à l'inverse d'un autre pays pour qui l'apogée du jeu vidéo appartient désormais au passé: le Japon.

ps3_casse.png

Contre toute attente, c'est dans le pays du Soleil Levant qui aura érigé le jeu vidéo sur son piedestal, en véritable symbole de leur savoir-faire en la matière, que l'on assiste à un rétrécissement lent mais inexorable du marché des jeux vidéo grand public. Les derniers chiffres publiés par l'éditeur japonais Enterbrain en charge de la revue spécialisée Famitsu semble en attestaient de manière irréfutable. Ainsi sur une base de 100 yens équivalent à 0.75 €uros en 2009:

Marché du jeu vidéo en 2007
  • Estimation Matériel: 327,41 milliards de yens soit 2,46 milliards d'€uros
  • Estimation Logiciel: 360,54 milliards de yens soit 2,71 milliards d'€uros
Soit un total de 5,17 miliards d'€uros

Marché du jeu vidéo en 2008
  • Estimation Matériel: 250,50 milliards de yens soit 1,88 milliards d'€uros
  • Estimation Logiciel: 332,12 milliards de yens soit 2,5 milliards d'€uros
Soit un total de 4,38 miliards d'€uros

Marché du jeu vidéo en 2009
  • Estimation Matériel: 216,49 milliards de yens soit 1,63 milliards d'€uros
  • Estimation Logiciel: 326,16 milliards de yens soit 2,45 milliards d'€uros
Soit un total de 4,08 miliards d'€uros

En l'espace de seulement deux années, le marché de la console a chuté de 13,6% et celui du logiciel de 6.9%. La tendance s'est poursuivie en 2009 avec une chute des ventes de l'ordre de 29.4% au premier semestre, une longue descente qui fût cependant atténuée par les sorties de Dragon Quest IX DS et Final Fantasy XIII PS3 sur le second semestre, ramenant les niveau des ventes vers le haut avec + 10,4% par rapport à l'an dernier.

Tout ceci amène donc à une réflexion sur l'avenir du jeu vidéo console pas seulement au Japon mais aussi en Occident. Après la crise sans précédent des années 80, ce phénomène est sans doute le précurseur de ce qui pourrait arriver sur notre côté du globe dans les prochaines années. La multiplicité des supports permettant de jouer désormais aux jeux vidéo (baladeurs mp3, smartphones, etc.) font que ces chiffres sont à nuancer néanmoins. Il ne faut pas oublier que le climat de crise économique a également eu pour conséquence que les ménages déjà équipés en consoles (Wii notamment) n'ont pas jugé nécessaire de renouveller leurs parcs de machines, le prix des consoles HD étant de plus particlulièrement élevé.

On peut compendre maintenant les multiples raisons pour lesquelles de plus en plus d'éditeurs japonais ont désormais orienté leur politique stratégique vers l'internationalisation de leurs titres, afin de conquérir un marché encore juteux en dehors du Japon. Ce qui est une bonne chose en soi, favorisant l'ouverture vers d'autres modèles occidentaux du développement de l'axe jeu vidéo, allant jusqu'à puiser dans les idées qui ont fait le succès de certains studios occidentaux (Naughty Dog, Epic, Infinity Wards).

(Source: Kotaku.com)

Publié dans GAME'attitude

Commenter cet article

Diraen 05/01/2010 16:43


Je pense que ta conclusion explique en effet tout le reste, entre la saturation matérielle des ménages, la multiplicité des plateformes, je pense que ce n'est pas l'industrie qui va mal. On n’a
jamais eu autant de joueurs sur terre. Je ne pense pas qu'on joue moins, mais on achète surement moins. Les jeux coutent chers et inondent le marché, le portefeuille du chaland n'étant pas
extensible, il commence à pirater et puis après quand on a commencé, on a tendance à n’acheter que les jeux exceptionnels ou ceux dont on veut garder la boiboite.
‘fin bref, je suis convaincue que tout va plus que bien 