Muramasa: The Demon Blade Wii - LE TEST

Réalisé par le studio à qui l'on doit déjà le somptueux Odin Sphere sur PS2, Vanilla Ware, Muramasa: the Demon Blade (Oboro Muramasa Yôtôden) est un jeu 2D qui ne paye pas de mine de prime abord et qui se montre pourtant terriblement prenant. Explication.

muramasa the demon blade

Le sabre démoniaque Muramasa


Selon les croyances japonaises, Muramasa Sengo était connu pour être un forgeron de sabres japonais qui était réputé pour ses colères. On racontait alors qu'il transmettait cette colère dans les sabres qu'il forgeait. Depuis, on raconte que ses sabres étaient tellement assoifés de sang que leurs propriétaires se sentaient possédés par des envies de meurtres ou de suicides. Et il est justement question d'une de ces épées dans Muramasa: The Demon Blade.  L'histoire prend place durant l'ère féodal japonais Genroku sous le reeigne du shogun Tsunayoshi Tokugawa. Dans cette ère où le climat se montre particulièrement tendu du fait des trahisons et meurtres organisés, nous suivons l'histoire de deux personnages: le jeune amnésique Kisuke en quête de vérité et la jeune Momohime, possédé par un esprit de démon ronin appelé Izuna Jinkuro. Ainsi, le jeu vous demandera d'alterner entre les quêtes de nos deux héros pour connaître le fin mot de l'histoire.

oboro_muramasa_youtouden.jpg

Du bon old school


Comme Odin Sphere, Muramasa est un jeu d'aventure en action en vue 2D, où vous alternerez phase de plateformes, de recherche et surtout de combats. Dans ces phases, votre personnage disposera de nombreux coups pour combattre ses adversaires. Ces derniers sont pour la plupart issus de la mythologie japonaise: on rencontrera des diablotins, des femmes chats, des esprits errants, des ninjas et autres ronins et samourais. En soi, le principe de Muramasa est assez old-school: on avance, on massacre, on avance, on massacre à nouveau avant d'arriver à un boss; on discute de temps à autres; on choisit entre les différentes destinations proposées. A tout moment, vous aurez la possibilité d'intervertir entre trois sabres choisis dont vous êtes équipés en permanence. Ceux-ci disposent de caractéritiques propres à eux (dégâts infligés, foudre, glace, etc.) dont une attaque spéciale en permanence. Tout le pricnipe repose donc sur votre capacité à utiliser le bon sabre sur le bon ennemi car attention: le sabre a une durée de vie limitée et à son terme, risque de se briser. Pas de panique cependant: une fois rangé, il se régénérera de lui-même suivant un temps déterminé.

muramasa5.jpg

A cela, il faut ajouter une dimension RPG: durant vos combats, vous récupérerez des points d'EXP, des points d'esprits et du cuivre. Les poins d'EXP et d'esprits vous permettront de forger de nouveaux sabres en plus de ceux que vous récupérerez la plupart du  temps auprès des boss. Certains sabres ne seront accessibles cependant que si vous atteignez un niveau suffisant de maîtrise. Le cuivre n'est autre que la monnaie locale et vous permettra d'acheter des objets et de la nourriture. Vous serez également amener à cuisiner votre propre nourriture pour régénérer votre esprit et matériels.

muramasa3

Sepuku de rétine

La première chose qui frappe lorsqu'on se lance dans l'aventure de Muramasa, c'est sa qualité graphique. On a rarement vu aussi belle 2D sur console, de surcroît sur console Wii. Au fur et à mesure que l'on avance dans le jeu et dans les niveaux, je restais à chaque fois estomaché par la qualité somptueuse des décors entre aquarelle et estampe. C'est un véritable ravissement pour les yeux et il arrive sovuent qu'on se mette sans le vouloir en mode pause rien que pour contempler la fresque qui s'offre à nous. Sublime.

muramasa

La musique n'est pas en reste. Elle accompagne avec merveille les décors avec des sonorités orientales et teintées de mystère. On sent que l'ambiance du jeu a été particulièrement soigné pour apporter le maximum de plaisir chez le joueur. ce plaisir on le ressent également par le gameplay du personnage qui se manie très aisément tout en jouissant d'une panoplie de coups plutôt correcte, le maniement des personnages étant en plus différents selon que vous incarniez Kisuke ou Momohime.

muramasa4

Parmi les points négatifs, on pourra citer une légère répétitivité de l'action inhérente au genre, des allers-retours par moment un peu gonflants. On aurait souhaité des niveaux tout en continuité sans le côté je passe d'un tableau à l'autre (même si cela ajoute un charme au jeu). Mais tout cela est bien peu de chose devant le plaisir que procure le jeu.

Pour conclure, je ne saurai que trop vous conseiller Muramasa: The Demon Blade. il s'agit sans doute de l'un des tous meilleurs jeux du moment sur console Wii, d'autant qu'il bénéficie d'une bonne localisation entièrement en française tout en conservant les doublages en japonais. Que ce soit au niveau du système de jeu, du dynamisme des combats et surtout les graphismes à tomber par terre: c'est du tout bon. Si vous aimez les jeux à la old school, n'hésitez plus et courez vous le procurer immédiatement! vous ne le regretterez pas.

La note de LMJ : 8/10

Site officiel Muramasa: The Demon Blade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :