Reportage - MuseoGames: croisade pour une histoire

L’été est là et pour débuter en fanfare les festivités estivales, j’étais convié le 22 juin dernier au vernissage inaugurant la nouvelle exposition dédiée à l’histoire du jeu vidéo, intitulée Museogames. Alors que le Musée du Jeu vidéo fût contraint de fermer ses portes prématurément pour des problèmes techniques sur l’Arche de la Défense, c’est dans le prestigieux cadre du Musée des Arts et Métiers que se tient cette nouvelle exposition en partenariat cette fois-ci avec nos amis de l’Association MO5.com et avec le soutien du Ministère de la Culture.

MuseoGames 2335


MuseoGames 2334Il y avait du beau monde ce mardi soir devant le Musée des Arts et Métiers  de Paris: journalistes de la presse spécialisée, blogueurs, quelques représentants d’éditeurs et constructeurs et mêmes des politiques. Une inauguration en grandes pompes donc pour une exposition… sur le jeu vidéo ! Voilà qui est plutôt surprenant quand on sait le jeu vidéo souvent décrié par les masses médias. Mais il semblerait que les mœurs changent ou plutôt évoluent avec leurs temps. Le jeu vidéo n’a plus ce visage que l’on décrivait, il n’y a pas si longtemps encore, comme un passe - temps pour jeunes boutonneux prépubères. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts : des plus grands réalisateurs de films aux plus grands compositeurs contemporains, tous se sont vus contaminés par le virus « game touch ». Forme d’expression culturelle populaire à part entière, le jeu vidéo se veut désormais à la croisée de tous les médias. Plus de trente ans après sa première apparition, il était donc temps de lui consacrer un événement à sa mesure, en mémoire d’un patrimoine transgénérationnel qui ne cesse de grandir.

MuseoGames 2341

Au panthéon du jeu vidéo


MuseoGames 2337Située au rez-de-chaussée du musée, l’exposition s’ouvre sur de nombreux témoignages de grands noms de la scène française du jeu vidéo ici immortalisés en vidéo: Philippe Ulrich, David Cage, Frédéric Raynald et bien d’autres nous évoquent leur passion, leur conception du jeu vidéo et leur perception sur la manière dont ils ont vu grandir ce « monstre ». Tout en les écoutant, mes yeux sont attirés par les jeux séquentiels de faisceaux de lumière reproduisant des dates clés et autres icônes célèbres comme Sonic le hérisson ou Lara Croft.


MuseoGames 2344Plus loin, c’est une véritable arche composée d'une mosaïque d’écrans plats qui m’interpella. Sur ces écrans, des dizaines de séquences issues de jeux cultes se bousculent pêle-mêle. Malgré le brouhaha chaotique, je parvenais à distinguer les nombreuses exclamations de mes voisins qui contemplaient ces écrans lumineux d’un air émerveillé : « Oh ! je me souviens de ce jeu ! Ce serait pas Q-Bert ? » « J’avais ce jeu sur mon Amiga ! Ca s’appelait… attends voir… Lemmings, je crois. » « Mon dieu ! Le nombre d’heures que j’ai passé sur MarioKart quand j’y pense… ». Et j’en passe et des meilleurs… Derrière moi, on pouvait lire : « Jeu vidéo : œuvre intéractive dont l’objectif premier est de distraire ses utilisateurs et qui utilise pour sa reproduction un appareil basé sur une technologique informatique . (…) ».

MuseoGames 2343

Zoo pour technophiles


Au centre du mur, une entrée. Tel Ali Baba, je me glissais alors par cette seule et unique interstice pour me retrouver à errer dans le couloir… d’un étrange zoo! Car, derrière des barreaux en acier, ses seuls et uniques pensionnaires n’étaient autres que des machines et consoles qui ont marqué d’une façon ou d’une autre l’Histoire du jeu vidéo de leur patte : nes, megadrive, atari st, TO9, amstrad 6128, playstation… Le rêve de toute une vie pour un collectionneur de ces objets à l’existence éphémère.

MuseoGames 2349
MuseoGames 2352Au bout du couloir, une salle de banquet gigantesque se dévoile. Sous nos yeux ébahis, un plateau centrale domine la pièce pour nous offrir des consoles par centaines. Je me laissais alors tenter par une partie de Rayman sur la mystique console Jaguar d’Atari apparue au milieu des années 90. Puis c’est au tour de l’ovni vidéoludico – musical Rez sur console Dreamcast de faire les frais de ma gros-doigt-itude avant que je ne termine mon tour d’horizon par une tentative ascentionelle sur les échafaudages encombrés de ce bon vieux Donkey Kong. Sur les murs, un banc d’écrans retransmettaient mes honteux exploits en direct, histoire que les copains s’esclaffent dans leurs coins. Après avoir fait montre de mes talents au paddle, je décidais finalement de m’étendre sur un canapé tout en surfant sur un écran tactile, qui m’invitait à la découverte de la génèse de cette idée de musée par leurs concepteurs,

MuseoGames 2351

Aux sources du jeu

MuseoGames 2372Après ce court intermède, mon pèlerinage prenait fin avec une salle entièrement dédiée à l’origine même du jeu vidéo, celle des bornes d’arcade. Celles-ci même qui hantaient les bistros au coin des rues ou qui continuent d’envahir les rues japonaises de Shibuya. Lointain cousin du bandit manchot, la borne d’arcade se dévoilait ici sous de nombreuses formes : de la borne solo classique avec Space Invaders à la borne deux joueurs avec des jeux comme Marvel vs Capcom, du jeu de tir au pistolet au jeu de course motorisé. Je me suis pour ma part laissé tenté par cette curiosité qu’étais la borne Time Traver du constructeur Sega de l’époque. Première machine interactive proposant sur le papier des hologrammes en guise de sprites, il s’agissait d’une borne intégrant un système de jeu de miroirs, pour donner l’illusion de l’hologramme. En fait d’hologramme, il s’agissait tout simplement d’une vidéo qui par réflexion apparaissait sur une vitre. Rien de plus mais qui en a pourtant bluffé plus d’un joueur à l’époque.

MuseoGames 2363
C’est sur cette note positive que le Museogames prenait fin pour moi. Malgré une impression un peu d’inachevée (pas simple de réaliser un condensé de l’histoire du jeu vidéo…), on peut que féliciter les géniteurs d’un tel projet. Une bien belle exposition donc que l’on souhaite s’agrandir rapidement et mûrir grâce à la contribution de chacun pour en faire un lieu incontournable du patrimoine mondiale du jeu vidéo.

MuseoGames 2361

Pour l’heure, Museogames se tiendra du 22 juin au 7 novembre 2010 au Musée des Arts et Métiers. Des animations ainsi que des conférences auront lieu durant toute la période de l’exposition, avant qu’elle ne débute une tournée dans d’autres villes de France.

MuseoGames 2365

Retrouvez toutes les informations sur le site http://museogames.com

Galerie photos Vernissage MuseoGames

A lire sur VIEDEGEEK.FR: [Expo] Museogames au musée des Arts et Métiers