Motorstorm Arctic Edge PSP - LE TEST -


Fer de lance de la console Playstation 3 à sa sortie, Motorstorm s'est rapidement fait une réputation auprès des fans de courses de rally. Après deux épisodes sur le monolithe noir, Motorstorm et Motorstorm Pacific Rift, c'est avec suprise que l'on apprenait l'arrivée de la série sur la petite console portable de Sony et ce n'était pas pour me déplaire...


Bienvenue à Motorstorm


Avant même sa sortie, Motorstorm était reconnu pour sa réalisation exceptionnelle qui mettait surtout en avant les capacités de la console Playstation 3 à sa sortie. Même si le rendu final n'était pas de la qualité de la première cinématique bluffante qui avait été dévoilée lors de son annonce à l'E3, Evolutions Studio a su imposer avec Motorstorm un standard en matière de course, repris ensuite par les jeux de courses qui le suivirent (Pure, Fuel, etc.).

Success story


Le succès de Motorstorm reposait sur plusieurs éléments: son ambiance survoltée durant les courses; ses crashs aux ralentis; une physique de l'environnement époustouflante; ses déserts arides et ses canyons boueux, le tout baignant dans un décor à perte de vue. Dans l'épisode suivant intitulé Pacific Rift, fut ajouté l'élément eau qui permettait de refroidir le moteur des véhicules, donnant un côté stratégique au jeu car cela nécessitait de connaître les tracés et ses points de refroidissement. C'est aussi dans cet opus que le mode deux joueurs en local fit enfin son apparition alors qu'il brillait par son absence dans le premier opus.

Big Big Sony


Transposer l'univers de Motorstorm sur la console portable de Sony était par conséquent un véritable défi. Lorsque l'on connaît la qualité de la réalisation du titre, on ne peut que se dire que de nombreuses concessions devront être faites pour cette adaptation. C'était sans compter sur l'excellente idée de confier ce portage à un studio experte en programmation de la PSP: Big Big Studio. Le studio n'en est effectivement pas à son premier coup puisqu'on leur doit notamment les deux excellents volets de Poursuit Force. Sony a cet avantage de pouvoir confier ses productions à des équipes  internes, chacune ayant sa plateforme de prédilection. On se souvient de l'équipe Naughty Dog qui avait confié avec succès le portage de la série Jak et Daxter au studio Ready At Dawn. Il en avait été de même pour God of War: Chain of Olympus.

Mister Freeze


Motorstom Arctic Edge prend donc place au pôle Nord, dans la région Arctique, comme son sous titre l'indique. Une région qui brille par son environnement particulièrement glacial et aride. L'Antarctique est constitué d'un océan gelé (la banquise) entouré de terres très froides (la toundra). Les conditions y sont extrêmes. La région est pariculièrement sensible aux changements climatiques par l'évolution des courants marins ou de la température, et ses réactions se répercutent largement sur l'état global de l'environnement. C'est donc dans ce contexte que vous vous lancerez dans le championnat Motorstorm.

C'est dans les vieux pots...


Les habitués de la série ne seront pas dépaysés au lancement de MAE. Vous retrouverez ainsi le mode Festival où vous débloquerez les douze circuits disponibles en fonction d'épreuves imposées: course, chronomètre, contre-la-montre. Vous y débloquerez également des véhicules ainsi que des personnages. Parmi les véhicules, outre les classiques présents dans lles précédents volets, on notera l'arrivée de petits nouveaux: la motoneige tout d'abord qui offre un bon compromis en terme de vitesse, d'acclération et de maniabilité; et l'autoneige qui se montrera particulièrement résistant tout en étant maniable. A l'image des trophées, vous pourrez également débloquer des badges suivant vos performances.


Le mode Pour le fun regroupe les modes contre-la-montre, jeu libre pour vous entrainer et le mode multijoueur pour des rencontres adhoc et surtout en ligne! Une excellente nouvelle donc lorsque l'on sait que le mode en ligne des versions PS3 assure des moments de fun inégalés. Pour ce test, il ne m'a malheureusement pas été possible de tester la qualité  de ce mode.

Le Garage vous permettra quant à lui de personnaliser vos véhicules en vous laissant la possibilité de rajouter des logos ou modifier la couleur des véhicules.Vous y trouverez également l'ensemble de vos statistiques, la liste des badges et vidéos gagnés, et la liste des pilotes débloqués et à votre disposition. Niveau Option enfin, on notera surtout la possibilité de choisir entre une configuration de boutons similaires à celle des versions PS3 (accélération sur R et boost sur croix) ou pour une configuration plus classique, adaptée à la PSP (accélération sur la croix et boost sur R) ainsi que le choix de la direction, à la croix ou au stick. Personnellement, j'ai opté pour une configuration analogique et classique.

La PSP au sommet de son art


D'un point de vue technique, le jeu s'en sort remarquablement bien. La réalisation est de haute volée: on replonge sans peine dans l'univers Motorstorm et les courses sont toujours aussi apocalyptiques. Les graphismes sont clairs et percutants bien que logiquement moins fins que la version PS3. L'animation se fait sans accroc et sans ralentissement malgré le nombre conséquent de véhicules sur la piste. Des réactions de l'environnement comme des avalanches surviennent également en cours de course. Les chocs sont particulièrement violents et vous vous retrouverez comme souvent à valdinguer dans le décor ou votre véhicule s'écrasant contre une paroi. Le monde de Motorstorm est toujours aussi impitoyable et il vous faudra jouer des coudes avec vos concurrents pour vous extirper de la meute motorisée. Pour cela, vous devrez user du boost avec précaution au risque de faire exploser votre moteur par abus. Vous devrez également vous servir de l'environnement pour refroidir le moteur en traversant les zones enneigées.

Pari réussi: c'est la première pensée qui me vient à l'esprit en jouant à Motorstom Arctic Edge. On est tout de suite happé par la ferveur des courses comme ça avait été le cas sur les versions Playstation 3. On retrouve tout ce qui a fait le charme de la série. Peut-être même trop car au final, il ne s'agit que d'une simple transposition de la version console de salon dans un univers de glace. Certes, la formule marche toujours mais on aurait souhaité un peu plus d'idées novatrices au cours du jeu. Le déchaînement des éléments se montre sous exploités: on aurait voulu que la glace fonde ou craque sous le poids des véhicules par exemple. De même que la présence d'une faune comme des ours polaires aurait apporté un peu plus de vie à l'environnement. Le faible nombre de modes de jeu pourra lasser celui qui aura terminer l'ensemble des circuits du mode Festival. On notera également que l'impression de vitesse lors des courses est un peu moins bien rendu que dans Motorostorm PR. Reste le mode en ligne qui prolongera la durée de vie du titre. On espère en tout cas que le titre bénéficiera de l'arrivée de contenus supplémentaires à télécharger afin de poursuivre l'expérience sur portable. Car Motorstorm Arctic Edge s'impose comme le meilleur jeu de course de rally sur console portable à ce jour. Tout simplement.

Motorstorm Arctic Edge sera disponible le 16 septembre exclusivement sur PSP au prix conseillé de 39,99 €. La version Playstation 2 devrait arriver un peu plus tard dans l'année.

La note LMJ : 8/10