Punch - Out Wii ! - LE TEST -

Le légendaire Punch Out est de retour ! Et il était tout naturel de lui rendre hommage ici: c'est donc avec plaisir que j'ai choisi ce titre pour inauguré la nouvelle rubrique [J'ai testé pour vous...] où je reviendrai régulièrement sur un jeu que j'aurai testé  Mon objectif: au-delà même de vous donnez mes impressions du jeu, c'est surtout de vous donner envie de jouer au jeu dont il est question. Rien ne me ferait plus plaisir en tout cas!

 

Qui ne connaît pas Punch-Out !? Mythique jeu de boxe issu de l’imagination débordante des équipes de Nintendo, son parti pris est à rapprocher des Ready 2 Rumble et autre plus récent Facebreaker : celui du jeu d’arcade pur et dur, délaissant la simulation au profit du fun, de la vitesse et du plaisir visuel accentué par le graphisme cartoon. Le dernier-né de Nintendo se distingue néanmoins de ses héritiers par son gameplay plus sophistiqué qu’il n’apparaît. Un degré de technicité propre aux jeux dits « gamers », où l’apprentissage se fait par l’erreur, à savoir que la moindre faute s’avère fatale pour le joueur : un esprit que l’on retrouve dans le fantastique mais pourtant controversé jeu d’Electronic Arts, Mirror’s Edge . On aime ou on n’aime pas mais c’est pourtant là qu’a résidé l’esprit des jeux d’arcade d’antan. Réalisé ce remake en reprenant la jouabilité du jeu d’origine telle quelle était donc un pari risqué. D’autant que cela donne l’impression d’une simple mise à jour graphique et d’une adaptation  de la jouabilité à la Wii. Rien de bien original donc et qui semblait confirmer la politique de « reconditionnement marketing » des dernières sorties jeux de Nintendo malheureusement. Enfin, c’est ce que je croyais avant d’y avoir goûté.


FAST FOOD 

Car oui, je l’avoue, les premières minutes qui suivent l’insertion de la galette dans la console se montrent vraiment frustrantes. J’en veux pour preuve qu’après une courte introduction sans fioriture, on se retrouve parachuté sur une page de menu plutôt chiche : un mode carrière, un mode practice, un versus pour deux joueurs, un tutorial qui se résume à quelques pages d’explications du coach, les options et une galerie avec des vidéos et des musiques à débloquer. Point. Alors certes, c’est plus que dans le mythique Punch-Out de la NES mais quand même ! A l’heure où tous les jeux proposent en série des possibilités de customisation, de création de personnage ou même un mode histoire : ici, rien de tout ça. Ne cherchez pas non plus des la possibilité de choisir de personnage : vous êtes et resterez à tout jamais Little Mac,  véritable image de marque de la série. Alors Little Mac aurait il vu trop « Big » qu’il ne l’est ?


LITTLE MAC FLY

Premier adversaire, première surprise : les initiés comme moi retrouveront immédiatement leur marque, surtout ceux qui opteront la jouabilité à la wiimote. On incarne toujours Little Mac, vu de dos, l’adversaire se présentant face à vous. Vous avez la possibilité de donner des coups – crochets, uppercuts – en distinguant la droite et la gauche ; la possibilité de vous protéger ou d’esquiver. Pour ceux qui auront opté pour le couple nunchuku + wiimote, je vous conseille de vous mettre directement en mode avancé pour retrouver des sensations proche ou prou de la jouabilité d’origine. A noter que pour les possesseurs de la Wii balance, que le jeu est également compatible avec l'accessoire. Par contre, la recommandation de se reposer et d’aérer toutes les heures prend ici tout son sens : j’en ai fait la cruelle expérience !

Au fur et à mesure que vous progresserez d’adversaire en adversaire, vous devrez apprendre à comprendre les techniques et tocs de votre adversaire, dénicher la faille pour dégotter une petite étoile jaune avec suffisamment de réflexes et de rapidité, pour finalement avoir le droit de déclencher un super punch-out ! Mais gaffe au coup de pompe si vous frappez trop souvent dans le vide! Avec la bonne dose de stress et les différents mouvements de frappe effectués à la wimote et au nunchuku, attendez vous à laisser quelques litres de sueur, de calories (chouette !) et pas mal de crises de nerfs durant vos combats! Et c’est cette alchimie qui rend justement Punch-Out Wii aussi hypnotisant !


MAC CARENA

« Gauche ! Gauche ! Crochet droit ! Bloque ! Uppercut ! Super punch-out ! KO ! ». Tels sont les mots que vous apprendrez et retiendrez au fur et à mesure de vos parties sur Punch-Out.  Si les premières parties sont à coup de par cœur, la suite des événements se corse où se sont les réflexes qui sont alors mis à l’épreuve, les attaques devenant vite imprévisibles. Tout est ici fait pour rendre ce jeu inoubliable : des adversaires au look stéréotypé (le frenchie avec sa marseillaise ou l’allemand aux allures militaires au ringard bodybuildé, tous y passe) et s’exclamant tous dans leur langue d’origine ; une musique personnalisée et enivrante ; des mises en scène lors des coups spéciaux inoubliables. On sent le soin apporté sur chaque aspect du jeu durant les combats et c’est un véritable plaisir pour les yeux et les oreilles. D’autant que les sensations sont intactes.


MAC... OUILLE !

Tout n’est pas parfait bien sûr. On pourra peut-être reproché la relative facilité, surtout pour les habitués, à boucler le premier tour de l’ensemble des personnages jusqu’à l’accession au titre mondial, le véritable challenge arrivant lors du deuxième tour pour la conservation du titre où on redécouvre tous les adversaires avec de toutes nouvelles techniques, cinématiques comprises. On regrettera également le manque d’exhaustivité du mode versus malgré la bonne idée de la transformation de Little Mac en « Big Mac » (© McDo). Et c’est justement là que se situe la plus grosse déception puisqu’on ne peut que déplorer l’absence d’un mode online à l’heure que le jeu s’y prêter vraiment ! alors oui, les puristes diront que Punch-Out se suffit à lui-même et que c’est le type de jeu qui n’a de raison d’être que par son apprentissage des techniques de ses adversaires. Mais justement, quoi de plus imprévisibles qu’un adversaire humain ? D’autant qu’on aurait aimé pouvoir incarner tous els autres personnages ! Bref, voilà, une grosse déception qu’on espérera réparé lors du prochain épisode. 


MON LOVE BAROMETRE

pourri ! >  bof ! > pas mal ! > CHOUETTE ! > génial !

 TOTAL KO!

Punch-Out Wii est une agréable surprise et séduira aussi bien les nouveaux-venus que les habitués. Une grosse bouffée d’air pour la console de Nintendo qui était vraiment en manque de hits après Super Smash Bros Brawl, soit quasiment un an ! Une éternité ! Espérons que Punch-Out, malgré le fait que cela reste un remake, soit annonciateur d’une nouvelle vague de jeux davantage orientés gamers comme savait si bien le faire Nintendo !

Les photos illustrant cet article restent la propriété de leurs auteurs: Nintendo